Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur : Mot de passe : Clef secrete Se souvenir de moi

SUJET : L'influence des cables

L'influence des cables il y a 6 ans 3 mois #919

  • Jan
  • Portrait de Jan
  • Hors Ligne
  • Pragmatic Expert
  • Messages : 118
  • Remerciements reçus 8
Une petite question : est-ce que ta démonstration du post #913 est valable quel que soit le sens du câble ?

Ne me cherchez pas, je suis déjà loin...
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

L'influence des cables il y a 6 ans 3 mois #920

  • loicm
  • Portrait de loicm
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 468
  • Remerciements reçus 24
;-) question ou humour ?????????

et oui c'est parfaitement valable quelque soit le sens du câble !

Le son se balade a la milliseconde / m dans l'air alors que c'est a la nanoseconde dans un conducteur.
Il y a un facteur 1 million entre les deux vitesses ... La phase accumulé par un câble pour être audible donnerait des distances de câbles énormes ... l'atténuation du câble serait monstrueuse et il ne resterait pas grand chose !

J'ai rediscuté hier soir avec une amie normalienne des sens du câbles. Elle était morte de rire !
Un conducteur est un cristal parfait non chargé. Ca veut dire qu'il y a égalité entre les charges - des électrons et charge plus des ions (les noyaux). Les électrons se baladent d'un atome à l'autre. Ils ne sont pas localisés.

Si l'on soumet le cable a une différence de potentiel, alors il y a une force (F=q*E) avec E le champ lié a la différence de potentiel et q la charge de l'électron. Du coup, tout les petits électrons avancent si le champ est quasi continu (le cas de notre basse fréquence). Le mouvement de groupe est assez lent de l'ordre du centimètre à m par seconde. Ca ne va pas a la vitesse de la lumière. Par contre, les électrons bougent localement a la vitesse de la lumière et sautent d'un atome à l'autre en permanence.
Le courant est juste le flux global de ces électrons soumis a la force lié au champ électrique a travers une section du matériaux. L'agitation des électrons localement a la vitesse de la lumière, c'est le bruit de Jonhson (lié a l'agitation thermique) (Un matériaux supraconducteur n'a plus ce bruit puisque plus rien ne bouge ...)
La résistivité du matériaux, c'est la friction du mouvement de groupe des électrons dans le matériaux. Ca dépend fortement de la température.

La maille cristalline du conducteur (eh oui, le cuivre est un cristal !) est périodique et que le courant la voit d'un sens ou de l'autre, c'est identique ! Personne dans toute la communauté scientifique utilise un câble dans un sens ou l'autre ! Ca n'a juste aucun sens physique !

Et encore, on ne parle pas là des effets quantiques qui sont très complexes. On commence a pouvoir observer le déplacement local des électrons dans un matériaux. Au sens de la mécanique quantique, ce sont des fonctions d'ondes et des niveaux discrets de potentiels. La position de l'électrons est probabiliste.
Mais ça reste que la maille cristalline est 3D et que le courant peut aller dans les 3 directions en voyant exactement la même chose !

Vous pouvez regarder a quoi ressemble les calculs sur la physique quantique d'un conducteur ici notamment pour l'effet supraconductif : fr.wikipedia.org/wiki/Théorie_BCS
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

L'influence des cables il y a 6 ans 3 mois #921

  • Jan
  • Portrait de Jan
  • Hors Ligne
  • Pragmatic Expert
  • Messages : 118
  • Remerciements reçus 8
C'était de l'humour, je m'étonne même que tu aies pu avoir un doute, nous sommes le premier avril, n'est-il pas ?
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

L'influence des cables il y a 6 ans 3 mois #922

  • didier.breizh
  • Portrait de didier.breizh
  • Hors Ligne
  • Modérateur
  • Messages : 367
  • Remerciements reçus 29
loicm écrit:
Comment mesures tu cette difference temporelle ? 1 nanoseconde c est un scope d environ 500 mhz. Donc 100 ns => 5 mhz ... Ta carte son ne permet pas une mesure directe a 44khz de cette difference temporelle.

On peut mesurer un retard entre deux signaux identiques qui est bien inférieur à la période d'échantillonnage. Le principe d'une telle mesure est de chercher la compensation de retard qui minimise la différence entre les deux signaux. C'est avec une telle mesure que j'ai réalisé récemment que certains résultats d'Audio DiffMaker pouvait être améliorés.
Dernière édition: il y a 6 ans 3 mois par didier.breizh.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

L'influence des cables il y a 6 ans 3 mois #923

  • Touf
  • Portrait de Touf
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 290
  • Remerciements reçus 22
Concernant mes essais de câbles, j'ai justement fait deux acquisitions avec le même câble pour me rendre compte de la différence entre deux mesures censées être identiques. Si on les écoute hors-phase, le résidu est assez important. Je n'ai pas comparé en dB au résidu entre deux câbles différents, mais à l'oreille c'est kifkif. Ce qui me fait penser que le protocole expérimentale est mauvais car s'il existe une différence entre câbles, elle est sous le seuil de discrimination de l'expérience.
Mixage & Mastering
www.littlebigmusic.eu
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.
Cet utilisateur a été remercié pour son message par: schizoide

L'influence des cables il y a 6 ans 3 mois #924

  • loicm
  • Portrait de loicm
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 468
  • Remerciements reçus 24
Bon bon bon ! il faut réfléchir a ça !

J'ai pas tout compris a la tambouille de Didier (je comprends que tu ajustes à la main les valeurs de recalage en amplitude et temporel à partir des valeurs donnés par audiodifmaker)

Si le même convertos avec les mêmes câbles donne des résultats différents de différence, il faut chercher :
- un delta de rift dans l'horloge (environ 10-6 pour un quartz stabilisé) donne combien de dB sur la différence.
(ça revient a simuler avec la méthode de Didier, une variation temporelle globale de 44,1KHz / 10-6)
Ca donnerait une idée d'un rift lent de l'horloge locale. Par contre, rien sur le jitter (bruit de phase)

-Même question sur un delta en stabilité des amplis op de gain. Je connais mal le drift de tel composant.
Mais j'imagine que c'est de l'ordre du mV. Donc si la sortie est au niveau nominal (quelques volts) on peut dire que la variation de lecture a lecture est de l'ordre de 10^3. Probablement plus violent comme défaut que l'erreur de drift temporel.

On pourrait se poser la question de la variation du cable soumis a des vibrations, température mais, je pense que c'est des ordres de grandeurs en dessous.

Touf : as tu utilisé l'algo de diffmaker pour recaler les fichiers en amplitude et phase ?
Si tu l'as pas fait, ton test de nul est pas bon car il se peut que les deux effets cités plus haut aient modifié le gain et le temporel.

@Didier : comment expliques tu que tu trouves 120 ns pour 5 m de différence de câble ?
C'est pas possible ... y'a un loup !
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

L'influence des cables il y a 6 ans 3 mois #925

  • Touf
  • Portrait de Touf
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 290
  • Remerciements reçus 22
Non, j'ai fait ça rapido dans PT. Il faut le faire avec diffmaker pour être sûr...
Mixage & Mastering
www.littlebigmusic.eu
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

L'influence des cables il y a 6 ans 3 mois #926

  • Jan
  • Portrait de Jan
  • Hors Ligne
  • Pragmatic Expert
  • Messages : 118
  • Remerciements reçus 8
Ce qui me fait penser que le protocole expérimentale est mauvais car s'il existe une différence entre câbles, elle est sous le seuil de discrimination de l'expérience.
Je ne sais pas si le protocole est mauvais, mais en tous les cas, il confirme que si différence il y a elle se trouve en deçà des capacités de ta chaîne audio, et par conséquent à priori inaudible. C'est déjà une info, et un sujet à polémique :evil:

De toutes façons, mais recalé au pouillème près, l'annulation totale n'est pas envisageable, il restera au moins des résidus causés par les différences de bruit thermique des circuits analogiques et de valeurs instantanées du jitter.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

L'influence des cables il y a 6 ans 3 mois #928

  • Touf
  • Portrait de Touf
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 290
  • Remerciements reçus 22
Jan écrit:
Je ne sais pas si le protocole est mauvais, mais en tous les cas, il confirme que si différence il y a elle se trouve en deçà des capacités de ta chaîne audio, et par conséquent à priori inaudible. C'est déjà une info, et un sujet à polémique :evil:

Pas exactement... J'espère que mon oreille fonctionne mieux qu'un AT4050 !
Mixage & Mastering
www.littlebigmusic.eu
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

L'influence des cables il y a 6 ans 3 mois #929

  • Jan
  • Portrait de Jan
  • Hors Ligne
  • Pragmatic Expert
  • Messages : 118
  • Remerciements reçus 8
Faut d'abord s'entendre sur "fonctionne mieux".
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

L'influence des cables il y a 6 ans 3 mois #930

  • didier.breizh
  • Portrait de didier.breizh
  • Hors Ligne
  • Modérateur
  • Messages : 367
  • Remerciements reçus 29
loicm écrit:
J'ai pas tout compris a la tambouille de Didier (je comprends que tu ajustes à la main les valeurs de recalage en amplitude et temporel à partir des valeurs donnés par audiodifmaker)
(...)
@Didier : comment expliques tu que tu trouves 120 ns pour 5 m de différence de câble ?
C'est pas possible ... y'a un loup !

Oui j'incrémente ou décrémente le retard et les gains jusqu'à atteindre le niveau minimal de la différence à mieux que 0,1 dB. Je pourrais écrire un code qui fasse ça automatiquement comme DiffMaker.
Il peut y avoir d'autres causes du retard entre deux canaux que les câbles (le répartiteur de microphone, les préamplis ou les convertisseurs AN.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

L'influence des cables il y a 6 ans 3 mois #931

  • Krisprolls
  • Portrait de Krisprolls
  • Hors Ligne
  • Pragmatic Gold
  • Messages : 410
  • Remerciements reçus 7
Touf écrit:
Concernant mes essais de câbles, j'ai justement fait deux acquisitions avec le même câble pour me rendre compte de la différence entre deux mesures censées être identiques. Si on les écoute hors-phase, le résidu est assez important. Je n'ai pas comparé en dB au résidu entre deux câbles différents, mais à l'oreille c'est kifkif. Ce qui me fait penser que le protocole expérimentale est mauvais car s'il existe une différence entre câbles, elle est sous le seuil de discrimination de l'expérience.
Donc, si j'ai bien compris, tu as enregistré tes enceintes dans ta pièce.
Deux prises de son d'un extrait identique, sensées être parfaitement identiques également.
Et pourtant, il y a une différence révélée par la mise hors phase et du résidu audible… (mais une différence inaudible en AB).

Voilà qui nous pose un gros problème tout de même (et tendrait aussi à remettre en question la pertinence d'un test AB réalisé sur des enceintes !!!)
Pour ma part, je ne vois que quelques pistes pouvant expliquer ces variations :
1. Ton électronique. Lampes ? (qui ont une réponse parfois variable suivant leur temps de stabilisation ?)
2. Masses d'air dans la pièce et hygrométrie, mais j'avoue qu'il me semble très étrange qu'une variation importante d'hygrométrie puisse être une cause en si peu de temps entre deux prises.
3. Présence d'éléments variables dans la pièce, qui peuvent influencer la réponse acoustique du lieu. Te situais-tu strictement au même endroit lors des deux prises ?
4. Très légère variation de la position du micro lors d'un changement de câblage ? (ça aurait pu être mon hypothèse pour les tests comparatifs de câbles, mais là, il s'agit de deux prises identiques, donc ça ne peut être l'explication).
5… Les Ummites.
6. Les spectres...
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

L'influence des cables il y a 6 ans 3 mois #932

  • Jan
  • Portrait de Jan
  • Hors Ligne
  • Pragmatic Expert
  • Messages : 118
  • Remerciements reçus 8
Concernant le point 1 je te rassure, les PSI A25 sont tri-amplifiés par transistor, compensées en phase et asservies sur les trois voies, difficile de trouver plus stable.
Pour le reste, tes hypothèses concernant le milieu sont pertinentes, et nous sommes en analogique, ce qui suppose, même faible, un écart entre deux mesures. Il ne faut pas oublier qu'on a deux transducteurs dans le circuit.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

L'influence des cables il y a 6 ans 3 mois #933

  • Krisprolls
  • Portrait de Krisprolls
  • Hors Ligne
  • Pragmatic Gold
  • Messages : 410
  • Remerciements reçus 7
Jan écrit:
ous sommes en analogique, ce qui suppose, même faible, un écart entre deux mesures. Il ne faut pas oublier qu'on a deux transducteurs dans le circuit.
Tu crois aux Ummites et aux spectres ?
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

L'influence des cables il y a 6 ans 3 mois #934

  • Jan
  • Portrait de Jan
  • Hors Ligne
  • Pragmatic Expert
  • Messages : 118
  • Remerciements reçus 8
St Thomas était crédule comparé à ma pomme.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

L'influence des cables il y a 6 ans 3 mois #935

  • vjm
  • Portrait de vjm
  • Hors Ligne
  • Pragmatic Gold
  • Messages : 364
  • Remerciements reçus 6
impossible Jan, St Thomas a dit qu'il ne croyait qu'en se qu'il voyait, tu dis qu'en même te servir de tes oreilles...lui non. :whistle:
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.
Temps de génération de la page : 0.129 secondes
Propulsé par Kunena