Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur : Mot de passe : Clef secrete Se souvenir de moi
  • Page :
  • 1
  • 2

SUJET : En phase, hors phase,polarité, delay ...

En phase, hors phase,polarité, delay ... il y a 3 ans 7 mois #1075

  • loicm
  • Portrait de loicm
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 465
  • Remerciements reçus 24
Bonjour à tous !

Pour reparler de ces fameuses histoires de phase !

Je reviens de chez le camarade Touf qui me montrai le plug in Little Lab testé par logiciel qui permet de tester les plugs in en terme d'analyse temporelle et spectrale directement dans le logiciel DAO.

Vous savez tous aussi, mon petit penchant pour les explications rationnelle ... Bref, j'ai toujours entendu dire un tas d'ingés son de mettre en phase les micros, le signal et tout un tas de truc.

Mais moi a l'école, on m'a appris que la phase, c'est juste associé a une seule fréquence pure (monochromatique).
En gros, la phase c'est l'ordonnée à l'origine d'un signal type cos ou sinus. Ca montre juste la valeur que prendre le cos ou le sinus quand l'axe des x (ordonnées) vaut zéro. Le signal a t=0 peut être minimum et valoir -1 ou maximum et valoir +1 et passer par 0 au milieu. Sinus et cosinus, c'est exactement la même fonction sauf que l'un a un déphasage de pi/2 par rapport à l'autre (soit 90 °)




Si on représente maintenant un signal sonore comme une onde longitudinale, on peut écrire :
S(t)=A*sin(w*t+phi) avec S le signale sonore variant dans le temps, A une amplitude constante non variable dans le temps, w = omega la pulsation du signale ou encore sa fréquence, t le temps et phi une phase qui est l'ordonnée à l'origine et qui est constante dans le temps dans cette expression.

Ce son est simplement une sinus pur (une sifflement). Pour passer de la pulsation w (omega) a la fréquence, fait : w=2*pi*f (f= fréquence) C'est juste une normalisation en radian de la fréquence. On peut passer en degré facilement en faisant une règle de trois : Pi = 180 degrés.

Je résume : on sait écrire un signal monofréquence de base. cool !
Bon ben maintenant, on peut se poser la question con : ça fait quoi si on tripote la phase, la fréquence ou le temps et surtout ça correspond a quoi si on bouge nos micros !

Ben, c'est simple : si on touche a l'argument du sinus, on va décaler dans le temps l'ordonnée à l'origine (comme si on peut voir une translation du signal sur lui même latéralement. Si je touche a la phase et que je fais 360 °, on va retrouver le signal identique a lui même en avançant, si je fais -360 ° => idem en reculant ... Si 180 °, on se retrouve avec une symétrie axiale : on est hors phase et à l'envers.
et ainsi de suite !

Si on trifouille a la fréquence omega : on fait de l'accordéon mais le point d'origine du signal en 0 sera toujours le même pour une phase phi identique.

Maintenant si on fait un délai, ça se complique un peu : un délai ou autrement dit reculer un micro par rapport a un autre va changer le temps que l'onde va mettre a arriver a celui ci :

On peut alors écrire la nouvelle onde comme :

S(t)=A*sin(w*(t+delta_t)+phi)
avec delta_t le temps de décalage entre les deux micros.
Dans ce cas, on va aussi changer le l'ordonnée a l'origine : si t=0 on peut écrire : S(0)=A*sin(w*(0+delta_t)+phi)=A*sin(w*delta_t+phi) : on a donc un signal dont la phase en zéro vaut maintenant = w*delta_t+phi.
Je résume : un délai change donc la phase proportionnellement a la fréquence oméga. Ceci est très différence de changer la phase.

On vient de montrer que changer le délai d'une piste par rapport a une autre change la phase (on devrait dire l'argument du sinus) proportionnellement à la fréquence. Alors que toucher a la phase, n'agira juste sur une seule et unique fréquence monochromatique en la retardant dans le temps ou en l'avançant.

Si je translate notre raisonnement a un spectre de bruit blanc. C'est a dire une somme infinie de sinus du même type que celui écrit avec une amplitude identique et que l'on ajoute de la phase. La question a se poser : c'est a quelle fréquence que l'on veut ajouter de la phase et quelle quantité ? je répète : la phase est associée a une seule longueur d'onde monochromatique et nous donne l'information du retard dans le temps (ou dans l'espace) dans cette longueur d'onde.

Changer la phase d'une composante spectrale (c'est à dire un sinus pur dans l'ensemble de la somme de sinus pur entre 20 Hz et 20 KHz) dans un bruit blanc fera que cette fréquence choisie arrivera en avance ou retard a l'auditeur ou au micro. Ce sera tellement fin spectralement que ça ne fera aucune différence et de plus l'oreille n'est pas du tout sensible a la phase mais seulement a la différence de phase en deux signaux. Il faut donc deux pistes pour que l'on puisse entendre une différence.

Faire un délai sur un bruit blanc, changera l'ensemble des phases du signal proportionnellement a la fréquence.
A basse fréquence, ça n'introduira qu'une faible variation de phase et plus le signal sera haut en fréquence et plus la phase changera. Si le délai introduit est plus grand qu'une rotation de phase complète, alors la phase fera plusieurs tours.

Si on prend un bruit blanc parfait et un autre bruit blanc identique et que l'on somme les deux fichiers dans un sommateur de console : si on touche la phase de une seule fréquence, on risque de ne rien entendre car le changement pour une seule fréquence fera une interférence trop fine pour que l'oreille puisse résoudre l'interférence.
Mais en toute logique, on devrait soit entendre un trou dans ce spectre large ou un boost selon que l'on est hors phase ou en phase avec pour conséquence des interférences constructives ou destructives.

si on trifouille au délai entre les deux pistes : alors là on va introduire une variation de phase qui va dépendre de la fréquences. Chaque composante du signal par rapport à l'autre de référence va voir sa phase bouger d'une quantité proportionnelle a la longueur d'onde => gros filtrage en peigne très violent.

moralité : mettre en phase un micro par rapport a l'autre n'a aucun sens physique sur un spectre large que constitue la musique. bouger un micro par rapport a l'autre revient a bouger le délai d'une piste par rapport à l'autre d'un point de vu temporel. (je ne parle pas là des différences spatiales de captation ou autres effets de proximités)

C'est juste que si on bouge un micro par rapport a l'autre, on risque effectivement de mettre en phase certaines composantes du signal et ça va gonfler plus ou moins une fréquence intéressante pour le signal enregistré. Ca s'entendra notamment fortement sur les grandes longueurs d'ondes qui en raison de la notion de proportionnalité avec la fréquence dans leur changement de phase, seront moins rapidement affecter par une rotation de phase conduisant a des interférences constructives ou destructives.

Pour comprendre, maintenant la relation entre le délai et la phase entre deux signaux :

L'expression qui donne la différence de phase en fonction du chemin d'une onde pour une fréquence donnée est le suivant :

Delta_phi=(2*pi/lambda)*delta_chemin
avec delta_phi la variation de phase (entre 0 et 2*pi)
lambda la longueur de l'onde et delta_chemin, le chemin parcouru par l'onde

donc on peut exprimer lamdba=c*T en fonction de la célérité c et du temps T.
Donc une delta de chemin entre micro introduit une variation delta_T => delta_lambda=c*delta_T
si on veut cette même expression en fonction de delta_fréquence, il faut faire une petite dérivé pour avoir la variation :
(dérivé de 1/u=u'/u^2 pour rappel, voir wiki)

delta_lambda=c*(delta_f/f)

en remettant tout ça dans l'expression de la phase on peut écrire que la variation de phase par rapport a la fréquence :
delta_phi=(2*pi/c) * (delta_f/f)

ou la variation de phase par rapport au temps :
delta_phi=(2*pi*C)*(delta_lambda/lambda)

Il faut voir les quantités delta f sur f ou delta lambda sur lambda comme le taux de variation de la longueur d'onde ou de fréquence rapporté au temps ou à la fréquence.

Je vous laisse faire les applications numériques mais en gros, trifouiller un délai entre piste fait du filtrage en peigne et ne s'entend plus dès que le délai est plus grand qu'un saut de phase à lieu pour les fréquences supérieures.

(en gros 20 Hz fait des longueurs d'ondée de l'ordre de 30 m à 3 mm à 20 KHz). Si on considère que l'on peut mettre deux overheads équi-distant d'un point source a environ 5 cm de précision (allez mieux si on prend une ficelle ...), je vous laisse calculer la fréquence pour avoir une annulation de phase totale (soit 180 °). Vous verrez que la taille des sources est bien plus grande que la mise en phase des micros au dessus de quelques centaines de Hertz ....

Et de plus, les interférences, on les entends en champ proche où l'onde est plane et cohérente mais en champ diffus, ça n'a encore moins de sens de parler de phase et d'interférence : la diffraction va jouer un rôle bien plus important dans les figures d'interférences que la différence de chemin entre deux micros.

Tout ça pour dire que beaucoup de blabla et finalement une mauvaise compréhension du phénomène physique. (mode moqueur off ;-)
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.
Cet utilisateur a été remercié pour son message par: schizoide

En phase, hors phase,polarité, delay ... il y a 3 ans 7 mois #1077

  • Phil
  • Portrait de Phil
  • Hors Ligne
  • Pragmatic Senior
  • Messages : 99
  • Remerciements reçus 4
Mon expérience personnelle est très terre à terre, pas du tout mathématique, donc je te laisse ça Loïc ! ;)

J'ai toujours bougé des mic et des pistes pour voir, au cas où j'ai mieux, ou tout simplement pour expérimenter. Rien n'est figé, pas de théorie inamovible ici, j'essaye et j'écoute. Ça apporte quelque chose, tant mieux, sinon, retour à la case départ.

Et ma constatation est très simple : rien n'est jamais identique d'un jour à l'autre !
Peut-être pour cela que quand j'avais essayé le Little Lab hardware, j'étais resté dubitatif... si ça se trouve sur un autre projet, il aurait été miraculeux... Et s'il avait été miraculeux ce jour-là, peut-être aurai-je investi ...?

Anecdote récente : 2 groupes avec batteur, à quelques jours d'intervalle, même lieu, même parc micro, mêmes positionnements à peu près, mêmes préamp, etc... Le premier je recale les overhead, presque par hasard, je ne savais pas quoi faire sans doute, c'est la claque ! Je récupère une claire et un kick forts intéressants !
Le second, je tente le coup évidemment, que dalle, nada, nothing, rien, que du temps perdu... Pourquoi ? Que s'est-il donc passé entre ces deux sessions...? J'en sais fichtre rien, et ce n'est pas important, c'est comme ça, c'est tout.

:)

Phil
Dernière édition: il y a 3 ans 7 mois par Phil.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

En phase, hors phase,polarité, delay ... il y a 3 ans 7 mois #1078

  • Krisprolls
  • Portrait de Krisprolls
  • Hors Ligne
  • Pragmatic Gold
  • Messages : 410
  • Remerciements reçus 7
Je suppose que le filtrage n peigne, peignait un peu différemment puisque les micros étaient "a peu près" placés au même endroit, mais pas exactement.
Il suffit de pas grand chose (et même de presque rien) pour que les micros peignent ou non la girafe dans le sens du poil.
J'en fais l'expérience chaque jour dans mes tests de chant accompagné au piano.
L'opération de calage n'a pas pour but chez moi d'obtenir une exactitude temporelle ou une phase "en phase". C'est strictement impossible puisque les sources captées ne sont absolument pas "vues" à la même échelle, avec la même incidence, ni le même couplage à l'acoustique d'un micro à l'autre, ou d'un couple à l'autre. Par contre, par goût et à l'oreille, je peux décider d'approcher d'un calage qui évite le grossissement de certaines zones ou l'amaigrissement d'autres zones. C'est une histoire de choix et de cohérence sonore.
Dernière édition: il y a 3 ans 7 mois par Krisprolls.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

En phase, hors phase,polarité, delay ... il y a 3 ans 7 mois #1080

  • loicm
  • Portrait de loicm
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 465
  • Remerciements reçus 24
voila ! vous avez bien compris ! selon l'écartement et le contenu spectral, le filtrage n'interviendra pas de la même manière et il est impossible de le prévoir mathématiquement facilement.

C'est surtout dans le grave que ça va bien s'entendre.

Dans le cas de l'IBP, on cherche a toucher a la phase d'une seule fréquence : c'est impossible mathématiquement parlant : en fait, on touche avec des filtres passe tout a une large bande de fréquence pour "déphaser" une bande de fréquence avec une pente de phase qui est douce. Ca permet de changer ce filtrage en peigne et de rendre notamment les basses ou les kicks plus péchu lors d'une prise multi micro.

Si Touf a le temps, il nous fera une copie d'écran de la courbe de phase de l'IBP en plug.
Ca fait des sauts de phases assez violent. (hyperbole typique d'un filtrage d'ordre élevé).
En conséquence, ça ajoute un "chirp" sur le signal : il y a une dispersion de temps de groupe ce qui veut dire que les différentes composantes spectrales du signal n'arrive plus en même temps.
Ca a tendance a allonger la durée d'une impulsion dans le temps.
Ca me rappel les conseils de maitre Labroue sur l'idée de répartir dans le temps l'énergie des crêtes pour avoir une impression de puissance dans les transitoires.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

En phase, hors phase,polarité, delay ... il y a 3 ans 7 mois #1081

  • Krisprolls
  • Portrait de Krisprolls
  • Hors Ligne
  • Pragmatic Gold
  • Messages : 410
  • Remerciements reçus 7
Et au passage, bravo pour ton post très complet ! Ca relance les débats.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

En phase, hors phase,polarité, delay ... il y a 3 ans 7 mois #1082

  • vjm
  • Portrait de vjm
  • Hors Ligne
  • Pragmatic Gold
  • Messages : 364
  • Remerciements reçus 6
A force de "travailler" l'acoustique de ma pièce je commence a en avoir une qui je crois devient vraiment sympa, du coup même si le son n'est pas identique d'un placement microphonique a un autre il reste malgré tout d'une certaine qualité, enfin il me semble.
Tout cela pour dire qu'en parallèle de l'importance du placement des micros, le lieu l'endroit est vraiment déterminent.
Ce qui je suppose ne contredit pas la démonstration de Loïc mais plutôt la confirme. Mais qu'en fonction de l'acoustique de la pièce, peut être que certaines "abbérations" de placements microphoniques passent sans doute mieux dans une bonne acoustique. :)
Dernière édition: il y a 3 ans 7 mois par vjm.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

En phase, hors phase,polarité, delay ... il y a 3 ans 7 mois #1083

  • Krisprolls
  • Portrait de Krisprolls
  • Hors Ligne
  • Pragmatic Gold
  • Messages : 410
  • Remerciements reçus 7
tu parles des questions de phase ou d'acoustique ?
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

En phase, hors phase,polarité, delay ... il y a 3 ans 7 mois #1084

  • vjm
  • Portrait de vjm
  • Hors Ligne
  • Pragmatic Gold
  • Messages : 364
  • Remerciements reçus 6
J'essaie des deux, mes expériences me font penser, que plus l'acoustique d'une pièce est neutre, plus la captation a des chances d'être plaisante et ce j'aurais presqu'envie de dire peu importe l'emplacement "précis" du micro ou des micros.
L'emplacement des micros étant déterminent pour ce qui est de la mise en phase.
La compréhension et l'emploie du langage scientifique m'étant très approximatifs je crains aussi de dire des âneries.
Je sais que cela a été maintes fois énoncé, mais plus je pratique l'enregistrement, donc forcément confronté au problème de phase, plus l'importance de l'acoustique du lieu ou se passe l'enregistrement, l'écoute de l'enregistrement m''apparait immensément être capital. D'ou cette petite aparté.
Et de plus, les interférences, on les entends en champ proche où l'onde est plane et cohérente mais en champ diffus, ça n'a encore moins de sens de parler de phase et d'interférence : la diffraction va jouer un rôle bien plus important dans les figures d'interférences que la différence de chemin entre deux micros.

Peut être que cette phrase écrite par Loïc tendrait a expliquer " l'impression" que j'essaie de partager dans ce post.
Dernière édition: il y a 3 ans 7 mois par vjm.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

En phase, hors phase,polarité, delay ... il y a 3 ans 7 mois #1085

  • Krisprolls
  • Portrait de Krisprolls
  • Hors Ligne
  • Pragmatic Gold
  • Messages : 410
  • Remerciements reçus 7
Et pourtant, ces questions de cohérence sonore se posent également dans des acoustiques "non contrôlées".
Des prises de son dans des églises, ou dans des salles de concert, certes plus prévisibles, mais pas forcément neutres avec un RT60 digne des studios les plus étalonnés.
Et heureusement ! Certaines musiques ne peuvent fonctionner dans ces studios.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

En phase, hors phase,polarité, delay ... il y a 3 ans 7 mois #1086

  • vjm
  • Portrait de vjm
  • Hors Ligne
  • Pragmatic Gold
  • Messages : 364
  • Remerciements reçus 6
J'ai sans doute le tord de faire de ce qui me convient, de ce que je recherche, comme étant ce qui convient au autres, de généraliser.
En fait je n'ai pas une grande expérience de l'acoustique des lieux, j'ai surtout l'expérience du mien, il a beaucoup évolué, il est passé par tout un tas de "phases" et c'est en essayant d'en faire un espace le plus "neutre" possible que j'obtiens des résultats qui me conviennent mieux. Mais il est bien possible que si je me rendait dans d'autres lieux encore plus aboutis sans doute avec des dimensions plus importantes et plus équilibrés ou "peut être pas", que je mesurais, découvrirais les avantages et les inconvénients de tels lieux.
Dernière édition: il y a 3 ans 7 mois par vjm.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

En phase, hors phase,polarité, delay ... il y a 3 ans 7 mois #1088

  • mathieujm
  • Portrait de mathieujm
  • Hors Ligne
  • Pragmatic Expert
  • Messages : 174
  • Remerciements reçus 12
Merci à Loicm pour ce bel exposé.

Expérience récente : enregistrement d'un choeur d'enfants accompagné au piano. 1 couple principal et un appoint en proximité sur le piano. Sur une pièce assez rythmique, je trouve le piano systématiquement en avance sur le choeur. Pourtant en écoute directe je n'avais pas eu cette sensation. Je rajoute un délai de 6m sur l'appoint correspondant à peu prêt à la distance entre la piano et le couple principal... et tout rentre dans l'ordre.
Donc oui, la récupération des délais entre les différents micros est importante, mais ça n'a rien à voir avec une mise en phase. On est bien dans le domaine temporel. Et bien sûr je n'ai pas essayé d'aligner au quart de poil car c'est là que commencent à apparaître les problèmes de filtrage en peigne.
Donc oui pour aligner temporellement les appoints sur un couple principal. Mais ne surtout pas tenter un alignement de phase qui dans le principe sur une source étendue et au spectre sonore large, ne peut pas fonctionner.
Par ailleurs il m'est arrivé plusieurs fois de couvrir un orchestre avec plusieurs paires, sans qu'il y ait réellement de couple principal. Dans ce cas pas possible d'aligner quoi que ce soit puisqu'il n'y a pas de couple de "référence". De plus les décalages temporels introduits provoquent des délais donnant une épaisseur au son souvent très appréciable et réduisant la nécessité d'ajout de réverb. Dans tous ces cas on ne parle absolument pas de déphasage.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

En phase, hors phase,polarité, delay ... il y a 3 ans 7 mois #1089

  • Krisprolls
  • Portrait de Krisprolls
  • Hors Ligne
  • Pragmatic Gold
  • Messages : 410
  • Remerciements reçus 7
D'autant que dans ce dernier cas, les différents micros peuvent capter des portions de réverb très complémentaires suivant leur dispo dans l'espace.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

En phase, hors phase,polarité, delay ... il y a 3 ans 7 mois #1090

  • Jan
  • Portrait de Jan
  • Hors Ligne
  • Pragmatic Expert
  • Messages : 118
  • Remerciements reçus 8
Mathieu, la situation que tu décris est différente de ce dont parle Loïc. Les problématiques de "phase" (comme Loïc, je trouve l'emploi de ce terme très souvent abusif, et je reprends même des universitaires sur ce sujet) en relative proximité auront une conséquence sur les timbres et pas sur la rythmique.
A partir d'une certaine distance, dépendante des conditions acoustiques, le son des micros d'appoints sera largement décorrélé d'un couple principal et la partie filtrage en peigne ne sera plus à considérer.
La situation décrite par Loïc est celle qu'on rencontre lors d'une prise multimicros de batterie, ou d'ampli de guitare par exemple. Dans ce cas, dire comme je l'ai déjà entendu de la part de professionnels qu'il faut toujours ou jamais recaler est parfaitement ridicule. La démo de Loïc et l'expérience (comme celle de VJM) montre que c'est tout à fait imprévisible.
Encore pire, à mon avis, sont les discours qui prônent le recalage avec l'aide de la waveform. Dans ce cas, on opère un recalage de la phase d'une fréquence prépondérante en niveau (souvent une fondamentale) mais les effets sur les harmoniques sont tout à fait imprévisibles.
Tous les ans je fais trois ou quatre séances de six heures de prise de son de batterie avec des étudiants, et à chaque fois nous testons les recalages temporels, et les résultats sont parfaitement imprévisibles. Pourtant, nous utilisons pratiquement toujours la même batterie, et nous la plaçons toujours au même endroit dans la même pièce.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

En phase, hors phase,polarité, delay ... il y a 3 ans 7 mois #1091

  • Phil
  • Portrait de Phil
  • Hors Ligne
  • Pragmatic Senior
  • Messages : 99
  • Remerciements reçus 4
Et moi, ce n'est jamais la même batterie, alors...! ;)
C'est clair que le terme de phase est employé un peu n'importe comment.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

En phase, hors phase,polarité, delay ... il y a 3 ans 7 mois #1092

  • vjm
  • Portrait de vjm
  • Hors Ligne
  • Pragmatic Gold
  • Messages : 364
  • Remerciements reçus 6
Vous savez tous aussi, mon petit penchant pour les explications rationnelle ...

Loïc comment tu fais pour trouver rationnel ce que t'essaye de nous expliquer??? :sick:

:) je plaisantes, mais c'est vrai que pour moi les formules mathématiques, physiques, n'ont absolument rien de rationnelles, non point que je les contestent ou approuvent, je n'en ai même pas la possibilité vu que c'est du parfait latin a ma connaissance ignarde.
bah il faut que je fasse beaucoup d'efforts. ;) et même comme ça :whistle: :) :)
Dernière édition: il y a 3 ans 7 mois par vjm.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

En phase, hors phase,polarité, delay ... il y a 3 ans 7 mois #1094

  • loicm
  • Portrait de loicm
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 465
  • Remerciements reçus 24
bonsoir !

mode privé on : c'est mon anni today 34 ans ! et je le fete a la montagne. On rentre d'une rando alpi à la Meije. Très beau temps et un petit 3200 m !


Bref, pour répondre à VJM : il y a des connexions logiques qui se font quand on essaye de comprendre les choses par le prisme de la physique et des mathématiques. Ces sciences sont exactes si on prend la peine de mettre les bonnes choses dans les modélisations. Dans notre cas, c'est vite très très compliqué.
Alors j'aime me rapprocher de choses simples et essayer de voir les limites de ce modèle.

Je me pose donc de nouvelles questions grace a vous : le callage temporel et la perception de la réverbération. Il est vrai que les plugs d'élargissement spatial se fait en décalant de qq millisecondes un canal par rapport à l'autre. Ca revient donc bien a faire des déphasages proportionnels à la fréquence avec des multipes de 360° selon la fréquence considéré et la distance (donc le délai) entre les deux sources.

citation :
Donc oui pour aligner temporellement les appoints sur un couple principal. Mais ne surtout pas tenter un alignement de phase qui dans le principe sur une source étendue et au spectre sonore large, ne peut pas fonctionner.

Il y a une méprise ici : il ne faut pas confondre le caractère spatial de l'onde et le caractère temporel.
Et cela même si ces deux sont fatalement couplé. Il faut déjà bien comprendre l'aspect temporel de la phase avant de rajouter la phase spatiale d'un front d'onde étendu et les effets de la diffraction. C'est bien plus difficile. Mais on en parlera.

Pour la phase de chaque longueur d'onde, si tu effectues un délais alors tu vas faire varier la phase de 0 à 360=) par la formule de proportionnalité que j'ai donné jusque a faire un tour de phase complet et recommencer si le délai est long.
C'est facile de comprendre que pour les hautes fréquences, tu feras plusieurs modulo de phase (plusieur fois des rotations de 360°) correspondant bien a la distance parcourue par l'onde (et donc le délai).

Si tu recules un micro par rapport a un autre, il y aura forcement pour chaque fréquence une rotation de phase de modulo 360° en fonction de la distance. Ca varie plus vite pour les hautes fréquences que les basses. 30 m pour 20 Hz environ, 3 mm pour 20 KHz environ de mémoire. à 20 KHz, tous les 3 mm d'écart tu tournes la phase entièrement.

Donc tu auras bien du filtrage en peigne quelque soit la distance inter micro et mes formules marcheront toujours pour ça.

Mais il faut ajouter dans le cas réel effectivement la notion de front d'onde spatial et donc de la diffraction. (notion de champ proche et champ diffus).

Il faut aussi savoir que pour qu'il y ait interférence contrasté (interférence totale) il faut deux conditions : même fréquence de l'onde et égalité des amplitudes.

Dans ton cas si tu recules trop les micros, je pense que les effets de diffraction des ondes vont changer trop les amplitudes et donc le filtrage en peigne sera "brouillé" : en somme tu fais des interférences de mauvais contraste donc tu les entends plus trop.

Par contre, je m'intéroge sur la perception de l'oreille sur l'éspace de la scène sonnore en fonction de ce délai entre deux canaux.

Normalement, si la source sonore est ponctuelle par rapport a la longueur d'onde émise, alors l'onde sort avec une phase spatiale plate. Imagine qu'il n'y a pas de courbure de l'onde spatialement : on parle d'une onde plane. Hors les ondes planes n'existent pas en vrai car elles sont "diaphragmés" par la largeur de l'éméteur qui a un "pavillon" de sortie petit par rapport a la longeur de l'onde. Il va y avoir diffraction et donc le front d'onde spatial va se courber et donner lieu a des chemins différents de l'onde.
Par les mêmes formules, on peut ramener le chemin d'une fréquence donnée a sa phase.
Si différence de phase => interférence.
En champ diffus, le front d'onde est courbé et on rentre dans une onde que l'on ne juge plus cohérente spatialement : il y a des paterns d'interférences très difficile à prévoir en pratique vu la géométrie complexe de nos lieux de prises. Ces fitlrages en peignes sont spectralement très fin et pas trop génant pour l'équilibre spectral général.
Effectivement, proche d'une batterie on peut percevoir des grosses interférences avec des énergies d'atténuation ou de boost assez important. C'est bien ça que l'on entend et ça confirme completement ce que nous raconte Jan.

Bref, pour moi parler de la maitrise de la phase n'a pas de sens dans la bouche d'un ingé son.
Je comprends l'histoire du corrélateur de phase pour la compatibilité mono. Mais bon c'est un autre sujet.

Du coup, quand je fais une batterie, j'essaye juste de placer les micros pour entendre ce que je veux entendre selon le style. (pointage sur la caisse claire, OH asymétrique très proche de la ride ou du charley ...)

On en reparle !
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.
Cet utilisateur a été remercié pour son message par: schizoide

En phase, hors phase,polarité, delay ... il y a 3 ans 7 mois #1095

  • vjm
  • Portrait de vjm
  • Hors Ligne
  • Pragmatic Gold
  • Messages : 364
  • Remerciements reçus 6
et bien très bon anniversaire Loïc, et merci pour tes posts, certes un peu compliqués pour mes pauvres neurones :P mais bon le peu je capte c'est toujours ça. ;)
Dernière édition: il y a 3 ans 7 mois par vjm.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

En phase, hors phase,polarité, delay ... il y a 3 ans 7 mois #1096

  • mathieujm
  • Portrait de mathieujm
  • Hors Ligne
  • Pragmatic Expert
  • Messages : 174
  • Remerciements reçus 12
Je ne suis pas sur d'avoir toute l'attention nécessaire pour comprendre toutes les explications de Loic, mais je crois qu'on est bien d'accord. Je n'ai pas l'expérience de prise multi-micro de batterie et je veux bien croire le fruit de vos expériences.
Donc tu auras bien du filtrage en peigne quelque soit la distance inter micro et mes formules marcheront toujours pour ça
Oui tes formules marchent toujours mais sous réserve qu'avec la distance, il subsiste une réelle corrélation entre les micros, sinon les effets seront très transitoires et sans réel effet audible sur le timbre perçu. Par contre l'effet des délais dès une dizaine de ms se fera clairement sentir sur les transitoires des instruments (mon piano percussif par exemple)
Dans ce domaine je crois aussi qu'il est difficile d'appliquer une quelconque théorie. De plus j'avoue être souvent déçu par ce que j'entends en multi-microphonie lorsqu'il existe une corrélation assez importante entre plusieurs micros mélangés. Je serais curieux de partager vos expériences autour de la prise de batterie.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

En phase, hors phase,polarité, delay ... il y a 3 ans 7 mois #1097

  • didier.breizh
  • Portrait de didier.breizh
  • Hors Ligne
  • Modérateur
  • Messages : 366
  • Remerciements reçus 29
loicm écrit:
Normalement, si la source sonore est ponctuelle par rapport a la longueur d'onde émise, alors l'onde sort avec une phase spatiale plate.

Je ne suis pas d'accord : si la source est ponctuelle, tous les points qui sont à une même distance d de la source ont la même phase car ils reçoivent le signal de la source avec le même retard d / v, v étant la vitesse du son. L'ensemble des points qui sont à la distance d de la source est la sphère de rayon d centrée sur la source. C'est pourquoi l'onde est dite sphérique. Un petit morceau de sphère étant proche d'un plan, le plan tangent à la sphère au centre de ce petit morceau, l'onde plane est une approximation locale de l'onde sphérique.

Bon anniversaire quand même ! :)
Dernière édition: il y a 3 ans 7 mois par didier.breizh.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

En phase, hors phase,polarité, delay ... il y a 3 ans 7 mois #1098

  • Krisprolls
  • Portrait de Krisprolls
  • Hors Ligne
  • Pragmatic Gold
  • Messages : 410
  • Remerciements reçus 7
En champs libre, non ?
Et bon anni Loïc. Bon bol d'air à la Meige (où je suis allé quelquefois pour le festival Messiaen).

Tiens, voici mon cadeau d'anniv : poster pris en photo aujourd'hui à l'IRCAM (et oui, je travaille là bas, le WE de Pâque pendant que d'autres prennent un bol d'air à la Meige)…
scontent-a-ams.xx.fbcdn.net/hphotos-prn1...66821967968043_n.jpg
Dernière édition: il y a 3 ans 7 mois par Krisprolls.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.
  • Page :
  • 1
  • 2
Temps de génération de la page : 0.197 secondes
Propulsé par Kunena